Related

  • No related posts found.
The Author
Topic: interviews
Tags: , , ,

Dick Annegarn, au creux des chemins (interview)

par arbobo | imprimer | 24fév 2009

Dick Annegarn c’est ce corps, cette grande carcasse blonde qu’un sourire jovial nous empêche de craindre. C’est cette voix reconnaissable entre mille, franche comme tout et pétrie par la rocaille. Et voilà qui tombe bien car la rocaille, il connaît Dick Annegarn.
Les chemins de montagne, les sentiers qui mènent aux villages délaissés par la richesse, et aux maisonnées auxquelles le progrès a oublié de réserver un avenir.

Au fil des ans Dick Annegarn s’est promené le cuir et les os sous toutes les longitudes, élargissant sans cesse son horizon humain, et nourrissant sa musique d’ingrédients nouveaux.
Avec le beau Soleil du soir, hormis Soldat écrit au Liban, on revient plutôt aux sources de sa musique, le blues. Comme ce blues de Londres déjà enregistré en 1980. Car Annegarn chante presque toujours en français, et il prend un tel goût à la langue qu’on lui remercie de nous permettre d’en profiter pleinement.

Quand nous retrouvons Dick Annegarn dans un café du 20e arrondissement, il est un peu assommé par le bruit ambiant, il a besoin d’espace. Il se prête pourtant au jeu de bonne grâce, et très vite on rit facilement avec lui.
Cette belle énergie, celle d’un homme aux choix peu communs, cette générosité, j’espère que cette interview et les photos de Chrystèle vous en donneront toute la mesure et toute la saveur hors normes. Au passage les minets et minettes du Showcase apprendront une nouvelle définition de “star fucker” ;-)

Dick Annegarn est en concert à la Boule noire du 3 au 12 mars, prenez vos places

Les photos de Chrystèle sont ici, et vous pouvez télécharger la version podcast là (33′38, clic droit “enregistrer la cible sous”).
Vous entendrez successivement des extraits de Blues de Londres, D’abord un verre, Jacques, L’univers, Soldat, Hé hé hé.

1. Les chansons “pas finies”, un studio magique, l’envie vient par l’épure, s’éloigner pour voir (6′28)

2. Le Cirque d’hiver, allégories animales, échec de l’ivresse artificielle, savoir s’attarder (5′15)

3. L’art de la peine, s’ouvrir au cauchemar, lutter contre les dominations, le blues (5′35)

4. Avec les laissés pour compte, avoir la parole, rebelles officiels, raïs Mohand, Soleilman (6′05)

5. Le voyage et ses rythmes, un film (4′09)

6. L’écologie, la ville invivable, Gondry, chant muezzinique et grégorien (5′26)

Merci Dick !



Comments

37 Commentaires


  1. 1 Thom on février 24, 2009 14:30

    Vraiment intéressante, cette itv.

  2. 2 arbobo on février 24, 2009 14:38

    merci thom :-)

    je crains que les fans de Renaud ne soient un peu surpris, en tout cas ce type est aussi magnifique sur disque (surtout ne pas oublier ceux des années 70, incroyables),
    que chaleureux et surprenant dans la rencontre.

  3. 3 pyrox on février 25, 2009 10:19

    renaud etait pas hippie. Poulbot, oui mais pas hippie. Et lui taper dessus, en plus sur son début de carriere, c’est petit quand même. Parce que Hexagone et société tu m’auras pas, c’est pas de la rebellitude officielle, surtout pour l’époque.
    quant à bernard lavilliers, c’est un vrai prolo lui, nan??

    Ca ne serait pas un peu de ressentiment? :-)

  4. 4 arbobo on février 25, 2009 10:49

    pyrox,
    je ne crois pas que ce soit du ressentiment même si j’ai été surpris par ce passage, par cette sévérité,
    annegran n’a pas eu moins de succès que ce qu’il recherchait, il ne se plait jamais de ça d’ailleurs, il a un côté anar qui va avec une méfiance très nette envers les médias,
    je ne sais pas si un jour on lui a proposé d’aller chez Drukcker mais je doute qu’il accepte

    enfin, je le trouve plus sévère pour renaud que pour lavilliers, qui a son petit côté pagny dans la démarche (musicalement il y a des trucs très bons, ce sotn plus les personnages que je compare)

    c’est ce que je voulais dire en présentant la “rareté” d’annegarn, c’est qu’il va si loin dans sa démarche que même des gens qui nous paraissent d’ordinaire de vrais engagés sentent déjà trop le compromis à ses yeux.
    par exemple mai 68, c’était aussi un mouvement ouvrier national gigantesque, je ne serais pas surpris qu’annegarn reproche à renaud d’avoir chanté à la Sorbonne plutôt qu’à Billancourt, mais j’extrapole.

    on peut le trouver gonflé, d’ailleurs il l’est,
    mais je suis tout de même content qu’on puisse aussi entendre ce discours là

  5. 5 Djac Baweur on février 25, 2009 13:56

    Ho ben là je débarque : c’est vrai, Lavilliers a un côté Pagny ?
    J’y connais rien, hein, alors je demande, mais a priori je voyais peu le genre je planque mes impôts à l’étranger et j’évoque ma “liberté de penser” coller avec Lavilliers, je lui voyais plus un côté fête de l’huma (bien que ça doit sûrement vouloir rien dire).

    (Par contre, pour Renaud, j’ai peut-être loupé un épisode, mais je l’ai toujours vu comme une sorte de BHL de la chanson - la coiffure en moins)

  6. 6 pyrox on février 25, 2009 13:56

    c’est renaud ou lavilliers qui a le côté Pagny?

  7. 7 pyrox on février 25, 2009 14:00

    Djac : dans quel sens tu compares BHL à Renaud? Le sens je dénonce tous les conflits du monde mais je fais rien pour changer qq chose? Renaud est quand même à l’origine de la premiere “chanson humanitaire française”. on peut en penser ce qu’on veut mais c’est un fait. Il s’est ensuite engagé ensuite au côté de greenpeace, des anti-corridas et contre les otages des guerill

  8. 8 pyrox on février 25, 2009 14:02

    (merde je finis mon com)

    et contre les prises d’otages par les FARCS (et pas seulement Ingrid Betancourt).
    Sur le plan de l’engagement, je vois pas comment on peut lui reprocher qq chose.

  9. 9 arbobo on février 25, 2009 14:13

    oui lavilliers est plus fête de l’huma, en effet ^^

    je pensais à son côté ramenard toujours prêt à faire sa comédie dans les médias, entre deux virées latino (et je déteste, mais alors à un point, son machisme viscéral, or à mes yeux le culte de la force virile a toujours une composante de droite)

    en gros voilà, on a trois chanteurs de gauche, dont les convictions ne sont pas sujettes à caution,
    3 gauches différentes et 3 manières d’être différentes aussi,
    un peu tendance réac aujourd’hui pour renaud,
    lavilliers je sais pas trop,
    et d’un purisme stupéfiant pour annegarn.

    perso je ne suis pas puriste, mais ça demande une abnégation que je respecte beaucoup.
    En revanche musicalement il n’y a pas photo : annegarn, il est immense, il n’y a jamais de déchet

  10. 10 Djac Baweur on février 25, 2009 14:16

    Ha oui c’est vrai, arbobo, en relisant ta phrase, on peut hésiter sur qui a le côté Pagny.

    >Pyrox : ça doit être mon côté Annegard qui parle, mais l’humanitaire à grands sentiments culpabilisateurs, le genre “je suis du côté des Bons et des Gentils car je suis pour la paix dans le monde” (enfin, pour la paix -sauf quand il échoit au Monde Libre Occidental de dégommer un affreux et très très méchant dictateur), le côté je me donne bonne conscience de “gauche” et j’en profite pour faire vendre mes disques grâce à ça, je joue les rebelles écorchés mais je m’empresse de coller au consensus le plus mou de la social-démocratie libérale, etc., etc., c’est dans ce sens-là que je dis “BHL de la chanson…”

  11. 11 Djac Baweur on février 25, 2009 14:21

    Ha oui d’accord, je vois mieux, il se la raconte un peu en effet - peut-être (j’extrapole complètement) est-ce aussi une manière de se donner contenance sous les feux des projecteurs, c’est jamais facile de paraître en public, dans ces cas-là on joue toujours, voire on surjoue un personnage.
    Pyrox trouve Annegard sévère envers Renaud, moi je te trouve beaucoup de mansuétude… ;o)

    Je connais pas assez la musique d’Annergard, je vais mieux tendre l’oreille désormais.

  12. 12 pyrox on février 25, 2009 15:46

    c’est facile de ce dire qu’ils font ca pour se donner bonne conscience. Mais de tout de même, p-e ca leur fait vendre des disques, mais les Enfoirés c’est 25% des recettes des Restos du Coeur, ce qui est considérable.
    et pareil, sans USA for Africa et Geldof, l’Ethiopie aurait sombré dans un marasme encore plus grand. Et je crois pas que les Boomtown Rats ait été un grand succés de la pop des 80s

    “mais je m’empresse de coller au consensus le plus mou de la social-démocratie libérale” : tu parles du renaud du début la? parce que ou c’est que j’ai mis mon flingue, c’est pas vraiment mou par ex.
    alors apres c’est vrai que le renaud actuel a perdu de sa superbe, mais on ne peut rien faire contre l’age… :-)

  13. 13 arbobo on février 25, 2009 16:36

    effectivement, en particulier avec renaud ça dépend beaucoup de quelle période on parle

    c’est assez particulier ces personnalités, nos échanges le montrent bien, parce que souvent il y a un attachement fort à une figure, à un moment donné, et on vit mal la critique.

    tout le monde a ses paradoxes, annegarn écrit pour calogero et critique renaud… mais peut-être n’attend-il pas grand chose politiquement de calogero, aussi (on est toujours plus mordant avec ses voisins idéologiques, c’est une constante)

    histoire de déplacer la comparaison sur un terrain moins politique (mais rien ne vous interdit de continuer, et vos arguments m’intéressent), déjà je suis plus proche de la culture d’annegarn, dont le socle est le blues et non la chanson,
    et même sans cette voix si caractéristique il resterait une écriture et des lignes vocales qui me bluffent.

  14. 14 Guic' the old on février 26, 2009 17:47

    Pour Renaud, son évolution est assez fascinante en fait:

    - Franchement remonté, avec des textes vachement justes et fins, qui tapent là ou ça fait mal (mais aussi quelques cotés “revolte d’ado” assez déplaisant: j’ai beau adorer le titre “Ou est ce que j’ai mis mon flingue”, ca reste pas de la grande rebellion que de dire qu’on aime pas les CRS) sous Giscard.

    - se calme et prend des allures de star de variété qui aime sa femme et sa gosse sous Mitterand. Certes, il tape encore sur la politique… mais hors de nos frontieres: Miss Maggie, Triviale poursuite…

    - Quasiment muet sous Chirac (bon, enregistrer un album dans un PMU c’est dur, aussi.)

    - Plus rebelle “en vrai” que sur disque depuis que Sarkozy est là. (Comprenez: plus habitué à dire à la télé que le président est un con qu’à faire une bonne chanson qui appuis là ou ca fait mal)

    (Je vous jure que les dates collent à merveille)

    Et on peut accuser l’age si on veut, mais… Sombrer dans le consensus mou sur le fait que la guerre c’est mal et les prises d’otages aussi…

    Sur le plan de l’engagement, je vois pas comment on peut lui reprocher qq chose.

    Ben justement de s’engager que sur des trucs que oui, on est d’accord que c’est pas bien

  15. 15 arbobo on février 26, 2009 17:53

    “enregistrer un album dans un PMU c’est dur, aussi”

    va me falloir 2-3 heures pour m’en remettre de celle là ^^
    elle est cruelle, mais qu’est-ce qu’elle est bonne

  16. 16 pyrox on février 27, 2009 9:45

    la closerie des Lilas, c’est pas vraiment un PMU :-)

    pendant miterrand, il tape encore en france : deuxieme generation, deserteur, etudiant poil aux dents par ex.
    sous chirac : il sort 1 album en 1995, c’est quand qu’on va ou est une chanson engagé, et la médaille est un des textes les plus violent qu’il ait écrit.

    “Ben justement de s’engager que sur des trucs que oui, on est d’accord que c’est pas bien” : ben comment veux tu t’engager autrement? soutenir la cause fachiste, les négationnistes, et je sais pas quoi pour pas faire comme tout le monde?

  17. 17 arbobo on février 27, 2009 10:19

    ça, pyrox,
    c’est pas faux,
    mais reste un décallage croissant chez renaud, entre l’image qu’il a conservé auprès de ses fans, qui comme toi connaissent bien ses chansons politisées de toutes époques,
    et le reste du public auprès de qui son image n’a plus de rapport avec la radicalité de ses débuts.

    il faut dire qu’entre temps il y a eu la génération mitterrand, qui lui a aliéné toute la partie de la gauche qui n’a guère de sympathie pour le PS, et ça je crois qu’il le trainera définitivement.

  18. 18 pyrox on février 27, 2009 10:31

    de toute façon, je ne pense pas que Renaud aie (t?) une grande sympathie pour le PS. Il a soutenu Tonton parce qu’il aimait bien l’homme, mais c’est tout. Je crois d’ailleurs qu’il vote jamis PS, sauf obligation.

    c’est clair qu’il y a un décalage entre le Renaud actuel et ses chansons d’avant. d’ailleurs même moi qui suis grand fan, j’ai une (grosse) pointe de nostalgie quand j’écoute ses “vieux” titres (jusqu’à 1988 et putain de camion). Quelque chose a changé, quelque chose est cassé. c’est un autre chanteur. Ce par quoi il est passé fait qu’il est revenu de son attitude de “jeunesse”, l’énervement et l’engagement. il ne va plus aux Enfoirés alors qu’il est un des pionniers et que Coluche était plus qu’un pote, sa plume est un peu moins acerbe. et puis surtout, sa musique devient bcp trop molle.

    il n’est plus celui du “je m’appelle Renaud, j’ai 25 ans, je suis chanteur énervant” :en concert c’est plus la même chose non plus, bien que je pense que les fans old school essaient d’en retirer ce qu’ils en retiraient avant.
    Et pourtant, mon admiration pour lui est intact. mon respect aussi. mais il y a un truc en moins, qui m’attriste quand même.

  19. 19 Guic' the old on février 27, 2009 12:51

    Sauf erreur:
    -Deuxieme génération, 1983, ouais… c’est un constat de ce qui déconne plus qu’une critique forte comme pouvait l’être Hexagone.
    -Etudiant Poil aux dents sort en 1981, enregistrée fin 1980 / Banlieue Rouge idem.
    - A la belle de Mai est sorti fin 1994…

    En fait la période Mitterand l’a ramolli quand tu fais le bilan. Les titres de ses années 80 sont beaux mais pas aussi engagé, pas aussi “je colle le doigt là ou ca fait mal et j’appuie pour faire sortir le pus” que sous Giscard…

    J4adore sa première période, mais le Renaud des années “Mistral Gagnant” (cette chanson est magnifique, mais merde quand on y regarde à deux fois, c’est ni plus ni moins que … de la variété (le retour!!)

    Le retour de Gérard Lambert, c’est son dernier album fortement politisé, c’est al fin de la premiere période, la période gouailleuse, titi parisien (meme si c’est déjà bien édulcoré sur celui là…)

    Après, “Morgane de Toi” -> “Putain de Camion” c’est déjà plus… mignon. Après il tourne dans “Germinal”, tout ça… voilà quoi.

    J’ai beau le respecter, je ne l’admire plus autant que toi… et pour être franc, il serait décédé en 97 qu’il aurait une carriere sans faute.

    (Parce que merde… “Baltique” quoi… elle est belle, ok, mais le manifeste SPA anticlérical… Reprocher le refus de faire entrer un chien dans un eglise, quand meme… à quand une chason qui dénonce le refus des animaux de compagnie dans les boulangeries?)

    Non, franchement, Boucan d’enfer/ Rouge Sang… ca fait tache (ah ah.)
    Même les bobos qui m’avait bien plu à l’époque… c’est.. banal.

    (Et réalise en plus un crime de lese majesté sur la personne du sieur Desproges (qui pouvait pas blairer Renaud, rappelons le, quand meme. Et ca, moi je tolère pas ;-))

    Sinon: comment veux tu t’engager autrement? soutenir la cause fachiste, les négationnistes, et je sais pas quoi pour pas faire comme tout le monde?

    Ca aurait déjà le mérite de l’originalité ;-)
    Non, mon propos c’est que… Manhattan Kaboul, c’est émouvant, gentiment engagé, mais les principaux concernés s’en tamponnent. Alors ouais, tu rappelles dans les chaumieres francaises une évidence, “la guerre c’est mal, le terrorisme c’est pas mieux”, mais voilà, point.
    Pour moi, le truc, c’est que le véritable engagement, la vraie chanson engagée cherche à (et se donne les moyens de)faire bouger les choses. C’est pour ca que je vourraittoujours une passion immodérée à “Hexagone”, “Société tu m’auras pas”, qui certes ont rien fait changer (la preuve: elles sont encore d’actualité), tandis que
    les dernieres…

  20. 20 arbobo on février 27, 2009 14:12

    wow
    si les RG tombent sur ce billet ils vont encore avoir leur détecteur d’ultra-gauche qui va frétiller ^^

  21. 21 Guic' the old on février 27, 2009 14:29

    En même temps, si ça c’est d’ultra gauche faut foutre en taule tous les 14 - 17 ans qui ne possèdent pas de carte de l’UMP…

  22. 22 arbobo on février 27, 2009 15:28

    c’est prévu

  23. 23 Guic' the old on février 27, 2009 19:30

    C’est horrible… Autant cette bonne réplique me fait rire, autant le fait que c’est quasi vrai… :-/

  24. 24 Christophe on mars 4, 2009 11:50

    “J’ai beau le respecter, je ne l’admire plus autant que toi” (à propos de Renaud). malheureusement, un peu pareil.

    Bon, j’étais trop occupé ces derniers jours pour dire toute mon admiration pour cette interview que j’ai écouté deux fois (elle ferait bander un moine).
    Annegarn a un parcours, une voix et des aphorismes tuants qui font que sa très belle musique n’en est que plus passionnante, et le personnage plus pur, effectivement. Mais tout le monde ne peut pas être comme ça, ce qui le rend si étonnant, et néanmoins touchant.

    Je souhaitais dire quand même que l’itw est bien montée, les questions passionantes, érudites mais toujours discrètes, montrant une grande connaissance de l’interviouvé sans en étaler trois tonnes, avec un sens de la répartie qui m’a troué le cul (putain, Boccace, j’aurais dis Giovanni Rana à la rigueur moi).
    Ce site a les itw les plus baths du ouèbe (bon oqué, je n’en écoute qu’ici, mais faut pas me prendre pour un con non plus hein).

  25. 25 arbobo on mars 4, 2009 11:58

    j’en chiale de rire, merci ^^

    et les compliments sont pas mal non plus ;o)

  26. 26 Christophe on mars 5, 2009 0:27

    Quand Renaud chante pour mettre au goût du jour Jef
    “Allez déconne pas Manu
    Vas pas t’crever les veines
    Une gonzesses de perdue
    C’est 10 copains qui r’viennent”
    Outre que ça m’a toujours énervé qu’il adapte en plus mauvais Brel, j’ai toujours trouvé que c’était pas mal mais un peu trop poussé, surjoué, limite irréaliste.

    Et puis, ce soir, en plumant dans ma cuisine le coq que je venais d’égorger, je souriais béatement en passant aux 18 petits piou-pious qu’on a ramené ce matin de l’aviculteur, en train de se trémousser du cul dans tous les sens dès qu’on les a lâchés dans leur enclos. Que c’est mignon.

  27. 27 arbobo on mars 5, 2009 0:48

    annegarn aussi a repris Jef ;-)

    sur l’hommage “aux suivants”

  28. 28 Guic' the old on mars 5, 2009 10:36

    Faut pas oublier que Renaud a aussi massacré la plus belle chanson de Vian …
    (J’ai bien dit “la plus belle”, pas “la meilleure”.)

  29. 29 arbobo on mars 5, 2009 10:45

    remarque, renaud massacre ses propres chansons depuis pas mal d’années, alors y’a pas de raison ;-)

  30. 30 Christophe on mars 5, 2009 13:10

    Je voulais l’écrire dans mon mail (j’aime beaucoup cette compile, avec le magnifique Au suivant par M, et donc Jef, dont je voulais souligner la délicate et crédible reprise par Annegarn) mais pris dans l’élan de mon déplumage … ^^.

  31. 31 Ama-L on mars 14, 2009 1:03

    Pouf pouf, l

  32. 32 Ama-L on mars 14, 2009 1:34

    Bon, deux fois que ça merdoie avec les comms, une fois ça poste parce que mon doigt a dérapé, l’autre fois ça recharge la page et ça me bouffe tout ce que je venais d’écrire, résultat je passe par wordpad. Y a moyen de faire qq chose ? :-(

    Sinon, j’écrivais donc :

    Pour pouf, la transition entre “la musique qui fait bander les moines” et “merci Dick”, c’est juste, euh, c’est… énorme ^^

    Pour de vrai j’ai appris plein de trucs, même si (parce que) c’est touffu ce qu’il raconte le garçon.

    Alors sur la polémique Renaud / Lavilliers / Annegarn :
    Logique qu’avec son point de vue il tacle plus Renaud que Lavilliers, le premier a en effet chanté Crève salope à la Sorbonne quand le second avait les mains dans le cambouis. C’est assez vachard de les traiter l’un comme l’autre de “rebelles officiels” et je ne suis pas loin de le trouver un peu puriste dans sa posture, un peu mao/établi crachant sur les petits-bourgeois radicalisés (sans doute parce que je suis moi-même une petite-bourgeoise radicalisée), d’ailleurs dans ce qu’il dit il y a quelque chose d’un peu sacrificiel, d’un peu christique, à la fois j’admire et ça me fait toujours souci quelque part, mais c’est un autre débat qui nous entraînerait trop loin.
    Bon en même temps les cibles sont fastoches, Lavilliers a toujours eu un côté va-de-la-gueule (qui fait aussi son charme, enfin pour moi, mon inconscient n’est pas toujours très féministe ^^) ; quant à Renaud, moi aussi j’aime un paquet de ses morceaux, mais politiquement la Mitterrandie l’a tuer, et pour tout dire c’est bien fait car avoir traîné à la Closerie des lilas c’est presque impardonnable : ça fait belle lurette que ce nom évoque moins Hemingway et Apollinaire (et je parle même pas de Vlad et Léon, les Heckel et Jeckel de la révolution prolétarienne ^^) que François Hollande (je dis ça parce que dans ma grande mansuétude je ne parlerai pas de feu Jean-Edern Hallier. Ah, flûte, c’est fait).
    Tout ça pour dire que je suis assez d’accord avec Annegarn mais sans doute pas complètement et qu’en effet, il est peut-être travaillé par cette (quelque peu fâcheuse) tendance à charger la mule la plus proche de soi, mais au moins a-t-il le mérite d’une belle cohérence morale ; et puis tout ce passage sur ce musicien qui lui a fait faux bond, ça remet en perspective, il questionne “d’où il parle” et ça, c’est précieux.

    Bon ben voilà, ce type est intelligent en plus d’être talentueux, mais ça on s’en serait douté ^^

  33. 33 arbobo on mars 14, 2009 10:18

    merci ama-l ^^

    pour les comms, ça doit dépendre aussi de ton navigateur je suppose, je n’ai jamais eu de rechargement de page intempestif

  34. 34 Idothée on avril 16, 2009 7:52

    Ha ben …..
    Je l’avais oublié Dick Annegarn ….
    Est-ce qu’il se laisserait oublier ? Il marche un peu à l’Ombre ?
    Bien contente de le retrouver.
    Tout pareil qu’avant : )

  35. 35 arbobo on avril 16, 2009 17:48

    il ne chreche pas tellement à se montrer, en effet, mais son public reste fidèle je vois :-)

  36. 37 Sir Stephen on janvier 22, 2020 22:37

    Je pisse sur la gauche!

    et AUSSI… Sur TOUS les donneurs de leçons !!!

    La france n’est qu’un pays foutu mur pour le Fachisme !!!

Trackbacks

Name

Email

Site web

Commenter

XHTML: Balises possibles: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Subscribe

Tags

Archives

Par Date

Par categorie