Related

  • No related posts found.
The Author
Topic: des disques...
Tags: , , , ,

Aquaserge? A nous faire plaisir, Serge

par arbobo | imprimer | 28mar 2010

Encore une découverte que je dois à Laetitia Sadier, 14 lettres que j’ai l’impression d’écrire à tout bout de champ.

Aquaserge, c’est une approche peu commerciale de la musique (d’ailleurs ce nonet  est chez les excellents et confidentiels Manimal vinyl), avec pourtant des morceaux qui, pour la plupart, devraient séduire largement.
Rencontré une première fois sur son EP Tahiti coco, Aquaserge condensait en trois longs titres toute sa connaissance et sa science des ambiances psychédéliques, à croire que la pochette du disque était tapissée de moquette poussée à flanc de colline de San Francisco.

Le rétro et les oeillades appuyées à la Californie des sixties, c’est monnaie courante depuis des années et souvent pour le meilleur. Mais avec Aquaserge c’est plus compliqué. Si l’on prend sa reprise magnifique de 10:15 saturday night (évoquée là), on découvre un groupe qui met son brio au service de la déviance, et qui charme le ver au son du piano pour mieux le faire entrer dans le fruit. En douceur. En lenteur. En pervertissant le matériau qu’il emprunte.
Musique des sens, musique accessible, Aquaserge nous sert néanmoins une musique d’intello et d’esthète. Lorsque les deux sont si bien mariés, on frôle le bonheur.

Errance

Deux disques sortent simultanément en ce moment. Avec Ce très cher Serge, spécial origines, on multiple les clin d’oeil. Par ce titre, c’est toute une génération de comics de super-héros qui est convoquée, un monde fantasmé ou tout est possible, à commencer par croire en l’Amérique. Une Amérique abimée, cabossée, qui rejette ce qu’elle ne comprend pas dans la sous-culture, et ce dont elle a peur dans la contre-culture. Avec ce disque, Aquaserge essaie de faire parler les deux.
Ce qui vient d’abord à l’esprit, c’est la grande vitalité et l’inventivité des musiques de film des années 60-70. Années où Michel Legrand obtint un Oscar, années où l’ensemble vocal des Double six enchantait les jazzeux, et où le cosmopolite Edu Lobo adaptait ces influences, et celles des compositeurs français du début de siècle. Souvent on pense à La planète sauvage, et sa bande originale signée d’Alain Goraguer, un modèle inaltérable.

On embrasse large. Sous couverture de littérature adolescente, de vastes pans de “musique savante” ont servi à tisser la toile de cet album (Visions débute comme du Schönberg). Le chant doit moins aux fumées épaisses de Magma qu’à une longue tradition de l’Europe médiévale, et les arrangements souvent très jazz sont un régal de savoir faire. Un jazz hybride, tantôt cool, tantôt jazz-funk (l’esprit du Miles Davis électrique période Chick Corea), tantôt jazz-psyché allumé dans la digne tradition de Cortex ou du krautrock de Can.

C’est un des intérêts de ce… ce quoi d’ailleurs, album, compilation, EP joufflu… intitulé sobrement Aquaserge 1, qui parait au même moment. C’est un peu le maillon qui relie ensemble la courte discographie de notre très cher Serge, étalant plus que les autres la palette du groupe du plus rock au plus “classique”. Ce très cher Serge est un récit en plusieurs chapitres, mais aussi un livre Janus, comme les Palmiers sauvages de Faulkner. On circule sans ordre précis du versant jazz au versant rock. Le plus surprenant étant que la présence de Kawabata Makoto n’a pas tellement à voir avec ce curieux découpage.
On pourrait penser que le fondateur des ébouriffants Acid mothers temple, prolifique formation psyché japonaise, aurait fait venir Aquaserge sur son propre terrain. Or le rock psyché, ils en viennent déjà.  C’est plus une marque d’amitié et un dialogue de gentils déjantés. On ne sait pas dans quelle langue ils discutent, mais on a tout écouté et tout compris.

Ce très cher Serge vu par Thom



Comments

3 Commentaires


  1. 1 Thomas on mars 29, 2010 9:49

    Nous sommes d’accord ^^

  2. 2 arbobo on mars 29, 2010 12:22

    il me semblait bien :-)

Trackbacks

Name

Email

Site web

Commenter

XHTML: Balises possibles: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Subscribe

Tags

Archives

Par Date

Par categorie